Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

SYSTÈME INNOVANT GYNCARE® DEVELOPPÉ PAR DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Partie 1: Ce que tu peux voir

Chez Célisette, nous pensons que la connaissance de son corps est déterminante dans l’acceptation et l’amour de soi.
Bien connaître et comprendre son corps pour mieux en prendre soin.

À la découverte de ton appareil génital 

Partie 1: Ce que tu peux voir

On t’en parle depuis que tu es petite et elle prend des noms plus mignons les uns que les autres : “foufoune”, “zézette”, “nénette”, “cocotte”, etc. Elle a pourtant un nom bien à elle : la vulve ! C’est le sexe chez la femme, l’appareil génital féminin, les organes qui serviront à faire des bébés. Mais comment est-elle faite, la vulve ?Quelles sont les différentes parties que tu peux voir et à quoi servent-elles ?
Tu es prête pour un tour d’horizon de tes organes génitaux ?
Nous allons voir ensemble l’anatomie de ton sexe, en partant de ce qu’on voit en premier, puis en remontant de l’arrière vers l’avant !
On reste pour le moment à l’extérieur du corps, c’est parti !

Les lèvres, le premier élément de ton appareil génital que tu vois

Si tu regardes ton sexe, la première chose que tu verras, ce sont les grandes lèvres. Elles sont appelées ainsi, parce qu’elles ressemblent effectivement à une bouche fermée. Ces grandes lèvres servent à protéger ce qu’on trouve juste en dessous, lorsque tu les écartes légèrement : le clitoris, l’urètre et l’entrée du vagin – pas de panique, on t’explique juste après !

Les petites lèvres sont visibles juste sous les grandes. Barrière de protection supplémentaire, la peau qui la constitue est un peu différente de celle des grandes lèvres : c’est de la muqueuse. C’est la même chose qu’à l’intérieur de ta bouche, par exemple. La couleur n’est donc pas la même que celle de tes grandes lèvres. Tes petites lèvres commencent de part et d’autre du clitoris et vont jusqu’à l’entrée du vagin. On continue ?

Le vagin, le tuyau aux multiples fonctions !

Si tu ouvres tes grandes lèvres et que tu regardes là où se terminent les petites, tu verras l’entrée du vagin, juste au-dessus de ton anus – l’orifice par lequel tu fais caca. C’est l’accès à l’appareil génital féminin interne, qui n’est pas visible. Cet orifice possède plusieurs rôles : c’est par là que s’écoulent les pertes blanches et les règles. C’est également par là que les bébés sortent pendant l’accouchement, après avoir passé neuf mois dans l’utérus.
Pour les jeunes filles, comme toi, on retrouve, à l’entrée du vagin, une membrane assez fine, qui le bouche en partie. C’est l’hymen ! Ce petit bout de peau n’est pas destiné à rester en place : il peut disparaître tout seul lorsque tu grandis, si tu pratiques des sports qui vont solliciter son élasticité – équitation, gymnastique, etc. – ou si tu es réglée et que tu utilises des tampons. En général, l’hymen s’éclipse totalement au premier rapport sexuel. En avant pour
la suite !

L’urètre et le clitoris, tout en haut de l’appareil génital féminin

Au-dessus de l’entrée de ton vagin, à peine visible, se situe l’urètre. C’est l’orifice par lequel tu fais pipi. Il est relié à ta vessie et n’est donc pas un organe reproducteur, à proprement parler. L’urètre est difficile à voir, mais tu peux tout à fait aller regarder de plus près, avec ou sans miroir, et tu le verras certainement, juste sous le clitoris.

Le quoi ?
Le clitoris ! C’est la petite boursouflure recouverte d’un capuchon, un petit morceau de peau, que tu trouves au commencement de tes petites lèvres. Ce n’est que la partie visible, parce que le clitoris est un organe dont tu ne vois qu’un petit bout, comme un iceberg ! Il est formé de deux branches, à l’intérieur, qui viennent entourer le vagin. Le petit bouton que tu peux voir et toucher est une partie de ton corps qui est très sensible. D’ailleurs, on ne connaît, aujourd’hui, aucune autre fonction au clitoris que le plaisir.

Ton appareil génital féminin, pas le même aspect de l’enfance à l’adolescence !

L’anatomie du sexe féminin – c’est-à-dire la manière dont il est formé – ne reste pas la même de ta naissance jusqu’à l’âge adulte, où tu seras une femme. Ton appareil génital va connaître des évolutions en fonction de ton développement. Quand tu étais petite, tes grandes lèvres étaient resserrées et on ne voyait que la fente au milieu. À la puberté, quand tu commences à avoir les premiers signes de ta féminité, elles vont laisser apparaître les petites lèvres en s’ouvrant légèrement. Les petites lèvres peuvent grossir un peu. Les premiers poils viennent pointer le bout de leur nez sur tes grandes lèvres.

Ce que tu dois retenir, c’est qu’aucune vulve ne ressemble à un autre ! Il n’y a pas de norme, ni de taille, ni de couleur !

L’hygiène de tes parties intimes : oui, mais pas trop !

Tu t’inquiètes certainement de la propreté de ta vulve. Entre les odeurs susceptibles d’apparaître (pertes blanches ou règles, par exemple) et les petits troubles du quotidien (gratouillis, gênes, etc.), la question de l’hygiène est probablement venue te titiller, comme nous toutes.

Règle 1: Ne nettoie que les parties externes. Ne jamais nettoyer l’intérieur de ton vagin ! Cette zone se nettoie toute seule : les pertes blanches servent justement à amener vers la sortie les choses qui n’ont plus rien à faire à cet endroit (peaux mortes, etc.) ! En plus, il y a des petites colonies de bactéries super sympas qui t’aident à être en bonne santé. Si tu nettoies l’intérieur, tu risques de déséquilibrer tes petits invités et d’obtenir l’effet inverse : démangeaisons, picotements, etc.

Règle 2: Utilise un produit doux, sans savon ni parfum, pour nettoyer ta vulve, c’est-à-dire, tout ce que tu peux voir (lèvres, clitoris, etc.). Une fois par jour, c’est très bien ! Tu peux pousser à deux fois si tu as tes règles, par exemple, mais pas plus.

Tous les organes génitaux dont nous t’avons parlé ici sont situés sur ton corps, à l’extérieur. L’appareil génital féminin se poursuit à l’intérieur, avec pour voie d’entrée le vagin.

Nous allons te parler dans une seconde partie dédiée à l'appareil génital féminin interne, on parlera d’utérus, d’ovaires et de trompes !

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Panier

Tout le stock disponible est dans le panier

Votre panier est vide.